Accessoires pour vélo – Surveillez et comprenez votre corps!

Inicio > Cyclisme > Apprendre à décider > Accessoires pour vélo – Surveillez et comprenez votre corps!

Quand on commence à utiliser des accessoires pour vélo, il est vite difficile de s’en passer… D’ailleurs, pour moi, ils ne sont pas réservés aux cyclistes professionnels. Nous devrions tous en être équipé, que l’on soit adepte de la compétition ou plutôt des sorties du dimanche.

Nous voyons apparaitre depuis quelques années de nombreuses innovations et technologies alors, autant en profiter! Beaucoup d’entre nous ont déjà équipé leur guidon d’un GPS, comme le célèbre Garmin 520 Pack (Et Strava y est pour beaucoup…). D’autres ont opté pour des GPS pas cher mais tout aussi utiles.

Mais alors… de quelles informations avons-nous réellement besoin lorsque l’on réalise une sortie vélo? Et comment ces gadgets peuvent-ils nous aider à mieux comprendre notre corps?

 

A qui s’adresse cet article, sur les accessoires de cyclisme ?

Cet article est destiné aux cyclistes souhaitant connaître l’apport que peuvent avoir ces appareils sur leur pratique de VTT ou cyclisme de route. Il s’adresse aussi aux personnes souhaitant améliorer leurs entrainements  en comprenant mieux les signaux envoyés par leurs corps et communiqués via les principaux indicateurs que nous offrent ces accessoires pour vélo. 

accessoires velo

De plus en plus, nous équipons notre vélo d’accessoires électroniques. Mais comprenons-nous vraiment les informations qu’ils nous donnent?

  • La vélocité:

    La vélocité est importante en cyclisme… C’est la capacité à tourner les jambes à une certaine fréquence. On peut donc dire que c’est la fréquence de pédalage.  Elle nous sert aussi à connaître notre puissance, car celle ci se calcule de la manière suivante :  force x vélocité. La vélocité impacte directement nos performances. Il est important de connaître sa vélocité, sa puissance et sa force afin d’évaluer son seuil.

accessoires cyclisme

Il est primordial de connaître son seuil et surtout, de ne pas le dépasser.

 

Pour mesurer notre performance en vélo, il faut s’équiper de GPS guidon ou de cardio-fréquences avec GPS. Pour une plus grande précision, nous vous conseillons d’utiliser également un capteur de vitesse.

  • Les pulsations :

    C’est le meilleur indicateur de rythme qui existe. En effet, la vélocité peut varier en fonction du vent, de la fatigue ou du terrain. Pour bien pouvoir travailler ses pulsations, il est important de connaître notre seuil, et surtout ce qu’on appelle le seuil anaérobie (nous en parlerons plus amplement dans un prochain article). Simplement, le seuil est la limite maximum à laquelle notre métabolisme parvient à tamponner l’acidité du sang assez rapidement afin d’éviter une accumulation. Lorsque le cycliste dépasse son seuil, son corps cesse d’absorber cet acidité. Celui-ci sentira une douleur au niveau des jambes et il sera contraint d’arrêter sa course. 

    L’idéal est d’avoir un effort constant, en dessous de notre seuil. Parfois, certaines conditions nous poussent à augmenter nos efforts : par exemple le fait d’avoir le vent en sens inverse nous pousse à faire plus d’efforts, ou de sortir en groupe. Lorsque l’on sort à plusieurs, il est difficile de réguler ses efforts car nous ne voulons pas perdre la cadence. Il existe des exercices pour augmenter ce seuil. 

 

  • La cadence:

    La cadence de pádalage est un autre indicateur que nous devons prendre en compte. Pour résumer :  la cadence est le nombre de tour complets, effectués par la pédale en une minute. Lorsque cette cadence est haute, les jambes souffrent moins mais les pulsations augmentent. Lorsqu’elle est faible, le cycliste peut ressentir plus de douleurs au niveau des muscles mais ses pulsations augmenteront moins. Il faut donc trouver un équilibre .

    Pour connaître votre cadence il est nécessaire d’installer un capteur de cadence !

 

Lorsque vous sortez en montagne, il n’est pas évident  de maintenir une cadence constante car le terrain irregulier influence notre rythme de pédalage.

Mais pour le cyclisme de route, certaines études indiquent que la cadence idéale est comprise entre 85rpm et 95 rp (Round per Minut), et personnement, je suis d’accord! Avant j’avais l’habitude de pédaler avec une cadence haute puis en discutant avec un ami, je me suis aperçu qu’il valait mieux rester 85rpm était mieux car je réduisais les pulsations. Je vois surtout la différence lorsque l’on fait des sorties en groupe, j’ai beaucoup moins de mal à suivre!

 

accessoires-pour-cyclisme-sorties en groupe

Apprendre à maintenir sa cadence est facile lorsque l’on utilise les accessoires électroniques de cyclisme!

  • La Puissance:

    C’est la valeur idéale sur laquelle baser ses entrainements car elle n’est pas affectée par la fatigue, comme c’est le cas des pulsations. Elle reflète réllement la force que nous appliquons au moment de pédaler.

La pratique du cyclisme évolue. Au fil des années nous avons plus de connaissances sur la façon dont réagit notre corps à l’effort. En connaissant nos limites, nous pouvons ainsi nous concentrer sur la façon de les repousser et d’améliorer nos performances. Pour comprendre les signaux lancés par notre corps, nous pouvons utiliser des accessoires électroniques.

Pour finir, je me peux m’enpêcher de lancer un petit débat… J’imagine que tous les cyclistes ne sont pas adeptes de ces gadgets. Alors, convaincu ou pas? N’hésitez pas à nous donner votre opinion sur l’évolution du « cyclisme 2.0 » !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *